Présentation de la gymnastique artistique féminine

A la Gassendiana, la gymnastique artistique peut être pratiquée en loisir ou en compétition. Nos entraînements, moments de convivialité et de partage, sont ouverts à tous et organisés en catégories d’âge (poussins, jeunesses, aînées).

Nous donnons la possibilité à chacun d’atteindre son « Everest ». L’apprentissage de la gymnastique se fait dans une ambiance familiale, où le soutien et l’investissement des parents de nos gymnastes sont un plus.

Les gymnastes engagés en championnats y participent individuellement ou par équipe au niveau départemental, régional et/ou national avec la FSCF. Les mouvements aux agrès peuvent être imposés ou libres en fonction de la compétition.

La gymnastique est un sport qui développe et requiert des capacités physiques, de la grâce, de la souplesse, de l’équilibre, de l’agilité et une bonne technique pour maîtriser les éléments. C’est un sport très complet et exigeant : la gymnastique demande un travail important et du « cran » pour obtenir des bons résultats. Cela permet aux gymnastes de prendre goût à l’effort physique et au dépassement de soi : la réussite d’un élément n’en est que plus gratifiante !

A chaque âge sa catégorie (informations valables pour la saison 2019/2020)

L’intensité de l’entraînement et les mouvements à effectuer sont adaptés selon l’âge et les capacités de chacun. Ainsi, pour les entraînements comme pour les compétitions, les gymnastes sont regroupés par catégorie d’âge.

Les agrès de gymnastique artistique féminine

Pratiquée sur quatre agrès, la gymnastique artistique féminine est une activité très formatrice alliant performance physique et artistique. Lors des compétitions par équipe, la F.S.C.F. (fédération à laquelle notre club est affilié) a pour particularité d’ajouter un cinquième « agrès » : le mouvement d’ensemble.

La table de saut

D’une hauteur allant de 1 m à 1,25 mètre selon l’âge, la table de saut est située au bout d’une piste d’élan. La gymnaste prend son impulsion sur un tremplin afin d’effectuer un saut avec pose des mains, pour atterrir sur un tapis de réception. Le saut est l’agrès où le passage est le plus rapide. Tout s’y passe en quelques secondes.

gymnastique artistique Table de saut

Les barres asymétriques

Les deux barres, placées à des hauteurs différentes, vont permettre à la gymnaste d’effectuer des mouvements essentiellement en suspension et en appui. Agrès aérien, les barres asymétriques demandent dynamisme et dextérité.

gymnastique artistique Barres asymétriques

La poutre

La poutre mesure cinq mètres de long, et seulement dix centimètres de large. La gymnaste évolue avec élégance et équilibre pour réaliser différents éléments avec ou sans envol.

gymnastique artistique Poutre

Le sol

Les mouvements au sol s’effectuent soit sur une piste dynamique de quatorze mètres sur deux – la longueur pouvant varier selon la catégorie (pour les compétitions par équipe), soit sur un praticable de douze mètres sur douze (pour les compétitions libres individuelles). Chaque gymnaste réalise sur une musique un programme alternant des passages rythmés et acrobatiques, et des temps plus gracieux et chorégraphiques. C’est au sol que les gymnastes peuvent le mieux exprimer leur talent artistique.

gymnastique artistique Sol

La formation physique poussins ou le mouvement d’ensemble jeunesses ou aînées

Les poussins présentent, de manière individuel, la formation physique. C’est une chorégraphie simple en musique et sur le rythme, alternant mouvements de bras et de jambes.

Quant aux jeunesses et aînées, elles réalisent le mouvement d’ensemble, seule épreuve effectuée par toutes les gymnastes de l’équipe simultanément. C’est aussi une chorégraphie simple en musique et sur le rythme.

Mouvement d'ensemble

Les compétitions de gym

 

« J’ai une compétition dans quelques jours… je suis un peu nerveuse… »
Mais c’est bien normal ! La compétition va me permettre d’évaluer ma progression, de présenter mon travail devant des juges. La notation par un jury d’un enchaînement gymnique maintes fois répété durant l’année est toujours un peu stressante, mais il faut le vivre positivement, être fière de présenter mes mouvements, quelque soit mon niveau.

Compétition équipe poutre

Les mouvements imposés et libres

Lors des entraînements la gymnaste apprend les éléments gymniques et, tout au long de l’année, les mouvements imposés ou libres qu’elle devra exécuter en compétition à chaque agrès.

Les mouvements imposés sont décrits dans un programme édité par la fédération F.S.C.F. à laquelle nous sommes affiliés.
Pour les catégories poussines et jeunesses, il y a le choix entre 5 degrés correspondant au niveau : du 1er au 5ème degré. Les enchaînements composés d’éléments gymniques et chorégraphiques à réaliser et l’ordre dans lequel ces derniers devront être exécutés sont imposés.
Pour les aînées, il y a aussi le choix entre 5 degrés selon le niveau : du 2ème au 6ème degré. Du 2ème au 5ème, ce sont des mouvements imposés comme en poussins et jeunesses. Le 6ème degré, lui est plus libre : les éléments gymniques que les gymnastes pourront réaliser sont définis dans une grille. Les gymnastes devront choisir 7 éléments dont au moins 3 de cette grille. Elles imagineront librement leur enchaînement en respectant les exigences spécifiques définies dans le programme fédéral F.S.C.F.

Les gymnastes jeunesses et aînées peuvent aussi participer à des compétitions individuelles où les exigences spécifiques des mouvements sont inscrites dans le code de la Fédération Internationale de Gymnastique (le règlement des compétitions se basant sur le programme fédéral F.S.C.F.). Les gymnastes réaliseront des enchaînements que l’on qualifiera de libres.

Les compétitions par équipe et individuelles

Que l’on réalise des mouvements imposés ou libres, il y a deux types de compétitions :

  • Les compétitions par équipe où les gymnastes concourent tous ensembles contre d’autres équipes d’autres associations. La Gassendiana participe à ces compétitions aux niveaux départemental, régional ou national. C’est pour cette raison qu’il est important de consulter dès le début de l’année le calendrier des compétitions car nous avons besoin de savoir au plus tôt quels enfants pourront y participer afin de pouvoir constituer les équipes et organiser les déplacements.
  • Les compétitions libres où les gymnastes sont en concurrence à titre individuel avec d’autres gymnastes de la même catégorie d’âge (de la Gassendiana ou d’autres associations). Ces concours sont aussi organisés aux niveaux départemental, régional et national. Nous vous invitons à assister à l’une de ces compétitions où les exécutions sont plus spectaculaires. Vous pourrez constater que même lors des compétitions individuelles, un esprit d’équipe existe à la Gassendiana.

 

Le jugement des enchaînements lors des compétitions

Les jurys sont composés de minimum 2 juges, sauf au mouvement d’ensemble où ils sont 6.

Les juges, qui justifient d’une formation adaptée au niveau de la compétition, vont baser leur notation sur différents aspects bien réglementés par la fédération.

La note finale qu’obtiendra une gymnaste est la combinaison de la note D, dite note de départ ou de difficulté, et de la note E, dite note d’exécution.

La note D allant de 4 à 13 points pour les mouvements imposés correspond à la valeur des éléments contenus dans l’enchaînement. Elle est variable suivant le degré.
La note E part sur 10 points desquels seront déduits les fautes générales et techniques propres à chaque agrès et degré.

Les notes obtenues en compétitions sont toujours une belle reconnaissance de tout le travail fourni durant l’année. Alors, à vos justaucorps!